Vous êtes ici:///Aides au déménagement des personnes handicapées

Aides au déménagement des personnes handicapées : Toutes les aides disponibles !

Quand on doit prévoir un déménagement alors qu’on souffre d’un handicap, on ne part pas avec les mêmes chances que tout le monde. Quand on sait que pour les personnes en bonne santé, le déménagement est une grande source de stress, imaginez alors les difficultés supplémentaires rencontrées par les personnes handicapées ! C’est pourquoi elles ont droit à des aides au logement spécifiques pour déménager. Comment se manifestent ces aides et dans quel logement déménager quand on est handicapé ?  Nous nous sommes renseignés pour vous donner un maximum d’informations.

Sommaire

Aides de l’état et des collectivités pour le déménagement des personnes handicapées

Aides au déménagement des personnes handicapéesDéménager pour une personne handicapée, c’est compliqué et des aides spécifiques leur sont dédiées, qu’elles soient  financières,  administratives ou  humaines. Et c’est bien naturel, quand on doit faire face à un événement de cette importance avec un handicap !

Aides des MDPH

Les maisons départementales des personnes handicapées sont des organismes spécialement créés pour aider et renseigner les personnes en situation de handicap et leurs familles. Ainsi, Il existe une MDPH dans chaque région, pour étudier toutes leurs demandes et les accompagner dans leurs démarches. Les Mdph fonctionnent tels des guichets uniques, auprès desquels vous devez vous adresser pour obtenir des aides.

Quel est le rôle des MDPH dans le cadre d’un déménagement ? Eh bien, elles se chargent de vous informer et de récupérer vos dossiers de demandes de logement. Ensuite, c’est la CDAPH  (commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) qui se charge d’orienter chaque personne vers l’établissement adapté.

Les aides au logement de la CAF

Parmi les allocations logement de la CAF on distingue plus particulièrement l’aide au logement social (ALS) dont les personnes handicapées bénéficient en priorité.

Vous devez signaler votre changement d’adresse à votre Caf et à votre Mdph qui transféreront votre dossier vers l’établissement du nouveau lieu de résidence.

Aides du service social de la sécurité sociale

Par ailleurs, l’action sanitaire et sociale de l’assurance maladie peut vous venir en aide pour les frais de votre déménagement. Comment ? Grâce à un complément financier ponctuel, après étude de votre dossier.

Ces aides pour l’adaptation au logement se font en collaboration avec les Mdph. Elles sont versées soit directement à la personne handicapée hébergée, soit aux organismes  tiers tels les maisons d’hébergement ou les services d’accompagnements.

Aides des collectivités au déménagement des personnes handicapées

Les CCAS et mairies

Les centres communaux d’actions sociales et les mairies peuvent participer aux frais liés à l’aménagement du logement ou aux frais d’hébergement, quand les ressources de la personne handicapée sont insuffisantes. En outre, un représentant des associations de personnes handicapées existe dans chaque CCAS.

Le Conseil départemental

Par ailleurs, les départements offrent des solutions d’aménagement adaptés aux handicaps. En effet, certains mettent en place des programmes de téléassistance pour améliorer l’habitat et favoriser l’autonomie des personnes handicapées à leur domicile. En outre, le conseil départemental se charge d’attribuer l’aide sociale à l’hébergement (ASH)

Aides au logement handicapé de l’Anah

L’agence nationale de l’habitat offre essentiellement des aides à l’aménagement, dont celui  des parties communes, dans les copropriétés, pour les adapter aux personnes handicapées. Ainsi,vous pouvez vous renseigner auprès de l’Anah dont vous dépendezpour savoir quels sont vos droits.

Aides financières au déménagement des personnes handicapées

aides au déménagement des personnes handicapées Les personnes en situation de handicap qui déménagent bénéficient de certaines aides d’ordre financier qui viennent compléter leurs ressources existantes.

Une aide au déménagement complémentaire de l’AAH

A qui s’adresse cette aide complémentaire des Mdph ? Aux personnes handicapées  qui déménagent pour habiter dans leur propre logement.

Mais c’est quoi l’ AAH ? C’est l’allocation aux adultes handicapés versée aux adultes ne pouvant travailler normalement à cause de leur handicap. Par ailleurs, c’est la Mdph qui accorde ce droit si vous avez un taux d’incapacité égal à 80 %.

L’allocation correspond actuellement à 819 euros par mois pendant un an renouvelable suivant l’évolution du handicap. Bonne nouvelle : Dès le 1er Novembre 2018 elle passe à 860 euros mensuels et à 900 euros au 1er novembre 2019.

Complément à l’AAH

D’autre part, une somme de 179.31 peut vous être accordée de 1 à 5 ans, sous conditions :

  • Habiter en logement indépendant
  • Avoir un taux d’incapacité de 80 %
  • Ne pas avoir travaillé pendant une période d’une année précédant la demande

La majoration pour la vie autonome (MVA)

En outre, vous pouvez percevoir une aide financière supplémentaire de 104.77 euros par mois pour financer vos travaux d’aménagement, sans conditions et automatiquement. Ainsi,vous y aurez droit, en plus de l’AAH, par la Caf ou la Msa (mutuelle santé agricole), si vous remplissez les critères suivants :

  • Avoir un taux d’incapacité de 80 %
  • Ne pas exercer une activité professionnelle rémunérée
  • Percevoir l’ l’aide au logement (AL) en résidence principale, excluant les foyers et maisons spécialisées.

La PCH pour financer les frais de déménagement des personnes handicapées

La prestation de compensation du handicap prend en charge les frais liés à la perte d’autonomie, dont l’aide au logement, que ce soit pour déménager ou réaliser des travaux d’aménagement. Elle peut compenser des frais de déménagement sous conditions liées à votre futur lieu de résidence. En effet, vous devez déménager dans un logement adapté à la nature du handicap et :

  • habiter dans votre propre logement
  • ou être hébergé par un parent ou en établissement spécialisé
  • ou déménager dans des établissements de certains pays de l’union européenne ou en Suisse, si vous n’avez pas trouvé de place en maison spécialisée en France.

Le montant restant à votre charge est fixé sous conditions (après demande à votre MDPH) par le CDAPH et dépend de vos ressources de l’année précédente.

Ainsi, vous pouvez profiter d’une aide pour déménager de 3000 euros maximum pouvant être perçue tous les 10 ans. Tandis que vous pouvez bénéficier d’une aide aux frais d’aménagement de 10 000 euros maximum, tous les 10 ans, si le montant des travaux est inférieur à 1500 euros. Sinon, 50 % du montant des travaux sera pris en charge.

Où déménager quand on est handicapé ?

aides au déménagement des personnes handicapéesSuivant la nature de votre handicap, la MDH transmettra votre dossier au CDAPH qui vous orientera vers le logement adapté à votre situation.

Déménagement en foyer d’hébergement pour travailleur handicapé

Il s’agit d’un bâtiment ou de groupes locatifs non médicalisés. Pour y loger, vous devez exercer une activité professionnelle et avoir moins de 60 ans. Essayez de transmettre votre dossier au plus tôt car le délai d’attente est de 4 mois en général !

Quant aux frais d’hébergement, ils dépendent de vos revenus, mais ne peuvent être inférieurs à 50 % de l’AAH.

Déménager en foyer de vie

Quand il est devenu impossible d’exercer une activité professionnelle, on peut être résident temporaire en journée ou en internat et accéder à un certain nombre d’activités. Par ailleurs, les personnes handicapées en foyer de vie ont une autonomie relative, puisque leur taux d’incapacité correspond à 50 %.

Sachez que les frais de logement en pension complète demeurent à votre charge, mais seulement si vous percevez des ressources équivalant au moins à 30 % du montant de l’AAH.

Un établissement médico-social pour accueillir les personnes handicapées

Il s’agit d’un foyer spécialisé pour personnes handicapées qui ont besoin d’une assistance médicale régulière.

  • Le foyer d’accueil médicalisé FAM est destiné aux personnes atteintes d’un grave handicap qui nécessitent une assistance médicale constante et une aide pour les gestes de la vie quotidienne. Les frais sont  à votre charge mais ne peuvent dépasser  30 % de l’AAH.
  • La maison d’accueil spécialisée MAS est un foyer pour personnes souffrant d’un handicap très lourd et qui ne peuvent prendre de décision toute seules. Les frais journaliers sont pris en charge par l’assurance maladie presqu’en en totalité. Cependant, on vous demandera une participation de 20 euros par jour minimum. D’autre part, vous subirez une réduction de votre allocation AAH, mais vous garderez 30 % de son montant, soit 245.70 euros.

Un hébergement familial pour combattre la solitude et l’isolement des personnes handicapées

La personne handicapée doit avoir l’autonomie suffisante pour s’adapter au foyer d’accueil avec lequel elle devra signer contrat d’accueil. C’est le conseil départemental qui peut vous diriger vers un foyer.

Concernant vos frais, il faut s’adresser au CESU accueil familial, auquel vous devez déclarer les salaires versés à l’accueillant familial. Le montant minimum à régler par jour est de 24.71 euros brut. Parallèlement, vous pouvez bénéficier des allocations de la Caf, du Pch ou de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie)

Aides au logement indépendant des personnes handicapées

aides au déménagement des personnes handicapées Pour aider à l’insertion des personnes handicapées et les aider à se sentir moins dépendantes et avoir plus de liberté, des aides et des droits leur sont destinés. Ainsi, elles peuvent avoir accès plus facilement à un logement indépendant.

Aides financières, réductions et  exonération d’impôts

Les personnes handicapées qui peuvent se prendre en charge et choisir leur logement ont droit à des avantages financiers non négligeables :

  • Les personnes handicapées sont prioritaires si elles demandent un logement social
  • Droit à l’ALS : s’adresser à la Caf
  • Une exonération de la taxe habitation et de la taxe foncière
  • Une réduction d’impôt pour travaux d’amélioration pour adapter le logement au handicap.

L’habitat inclusif : Des logements adaptés pour privilégier la vie autonome de la personne handicapée

Pour l’égalité des droits et des chances, l’état favorise la construction de logements adaptés sous forme de résidences autonomes. C’est aussi pour offrir plus de choix d’hébergement aux personnes en situation de handicap que se sont développées ces formules d’habitation. Elles se chargent d’accueillir les personnes handicapées, en collaboration avec les organismes sociaux, services médicaux, collectivités, mutuelles.

Accessibilité du logement pour les personnes handicapées

Si vous déménagez dans une copropriété neuve, vous devez savoir qu’il existe certaines règles de priorité aux personnes handicapées. En effet, elles s’appliquent notamment pour les logements neufs dont la demande de permis de construire date du 1er janvier  2015.

Ainsi, pour respecter les droits des handicapés à l’accessibilité au logement, dont le stationnement prioritaire, la copropriété doit aménager une place adaptée, appartenant aux parties communes. Cette place de parking doit être louée en priorité par une personne handicapée.

Déménager dans un autre pays quand on est handicapé

Déménager dans un autre pays et percevoir des aides quand on est handicapé, c’est possible !  Vous pouvez continuer à recevoir la pension d’invalidité, en indiquant votre nouvelle adresse, mais vous ne pouvez plus toucher l’ASI.

Une personne handicapée peut percevoir le complément allocation supplémentaire d’invalidité si elle n’a pas atteint l’âge légal pour bénéficier de l’Aspa (allocation de solidarité pour personnes âgées).

Si vous déménagez hors Europe , vous devez faire votre demande pour avoir droit à vos aides auprès du service social du consulat. Celui-ci se retournera vers une Mdph pour établir le handicap et son taux et pouvoir vous faire bénéficier d’allocations. Par contre, le délai d’attente varie entre 6 et 9 mois. Par ailleurs, c’est le conseil consulaire pour la protection et l’action sociale qui communique sa décision.

Aides au déménagement pour personnes handicapées vieillissantes

aides au déménagement des personnes handicapées Nous parlons ici d’une situation particulière qu’il faut différencier de l’aide aux personnes âgées devenues handicapées avec l’âge. Des solutions ont été mises en place pour venir en aide aux personnes handicapées qui vieillissent. En effet, elles peuvent se retrouver encore plus fragilisées par une aggravation de leur handicap. D’autre part, elles peuvent connaître de nouveaux handicaps venant s’ajouter à ceux existants. Ceux qui n’ont personne pour s’occuper d’eux se voient soulagés par ces aides, quand ils  ne peuvent plus vivre décemment dans leur logement habituel qui n’est plus adapté.

Aides au déménagement temporaire des personnes handicapées âgées

Ainsi, vous pouvez profiter de l’accueil en établissement temporaire pour une durée maximale de 90 jours par an dans un établissement destiné aux personnes âgées. Quand la famille ne peut pas s’occuper de la personne invalide, en cas de départ en vacances, ou lorsqu’elle a besoin d’un répit, ces solutions d’accueil sont les bienvenues. C’est le rôle de la CDAPH de vous orienter vers l’établissement d’accueil approprié :

  • Hébergement temporaire pour personnes âgées vieillissantes
  • Ehpad : établissements réservés aux personnes âgées dépendantes
  • Foyers ou maison d’accueil spécialisés, établissements médicaux sociaux.

Si vous avez plus de 60 ans, vous serez en situation prioritaire. Dans le cas contraire, vous devrez  faire une  demande  pour vous aider à financer votre hébergement. Par ailleurs, vous  pouvez disposer de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) ou de l’ASH.

Vous pouvez bénéficier des aides caisse de retraite ou des organismes sociaux pour ce déménagement temporaire. De plus, c’est l’assurance maladie qui prend en charge une partie des frais.

Quand le logement n’est plus adapté, où déménager ?

Les solutions proposées (les EHPAD peuvent avoir des unités spéciales destinées aux personnes handicapées  vieillissantes) vous donnent le choix de déménager dans 3 types d’établissements.

En EHPAD

Les personnes handicapées vieillissantes ont le droit sous certaines conditions d’avoir des avantages en plus par rapport aux personnes âgées. Elles peuvent bénéficier à ce titre de l’ASH. Le montant accordé correspond à 10 %des revenus mensuels et 30 % de l’AAH par mois.

Conditions d’attribution :

  • Avoir été antérieurement domicilié en établissement spécialisé
  • ou être suivi par des services destinés aux handicapés
  • ou avoir eu un taux d’incapacité d’au moins 80 % avant 65 ans.

Etablissement spécialisé pour personnes handicapées vieillissantes

D’autre part, vous pouvez loger dans des établissements  spécialement réservés à votre situation. En principe, il s’agit de foyers d’accueil avec surveillance médicale ou des maisons rurales pour personnes handicapées  vieillissantes. En revanche, ils ne disposent pas de service médicalisé et demandent un loyer à leurs résidents.

Les Marpa : Maisons d’accueil rurales pour personnes âgées

Bon a savoir : Votre préavis peut être réduit à 1 mois si vous devez déménager à cause de votre handicap et avez plus de 60 ans. Par exemple, vous ne supportez plus les bruits du voisinage en raison de vos problèmes auditifs. Autre exemple : vous ne pouvez plus monter les escaliers qui mènent à votre domicile.

Aides au déménagement des personnes handicapées par des professionnels

Chez Allodemenageur, nous avons mis au point des outils pratiques pour déménager. En effet, le calculateur de volume vous aidera à calculer le cubage de votre déménagement. Il suffit d’enlever et d’ajouter des meubles pour obtenir le volume immédiatement.

Pour pouvoir déménager dans les meilleures conditions quand on est handicapé et pour bien organiser votre changement de logement, le mieux est de remplir notre devis déménagement. Il suffit de remplir un formulaire en quelques clics. Ensuite, celui-ci est envoyé à nos professionnels qui vous répondront sous 24 heures ! Vous recevrez alors 5 offres pour vous aider à faire votre choix. Ainsi, vous pourrez sélectionner la formule de déménagement la plus adaptée à votre handicap. Nous vous conseillons la formule luxe,  car les déménageurs s’occupent de tout : chargement, démontage, rechargement et remontage du mobilier. De plus, vous pouvez profiter de la visite technique d’un professionnel à votre domicile, pour vous aider à organiser au mieux votre déménagement.

Dans tous les cas,  le déménageur vous accompagnera dans toutes vos démarches. Depuis la réception de votre devis jusqu’à votre emménagement, il vous aidera à franchir toutes les étapes de votre déménagement en toute sécurité.

Dernière mise à jour par le .

Par | 2018-11-11T10:58:08+00:00 02 novembre 2018|Aides au déménagement|0 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Left Menu Icon
COMPARER LES TARIFS ICI
Assign a menu in the Left Menu options.